Entrevue avec l’auteure Chrystine Brouillet

Chrystine Brouillet, romancière, nous permet de vivre de beaux moments en reprenant le personnage de Louise dans son nouveau roman «Louise est de retour», et elle partage ses astuces de gastronomie et de jardinage.

par   0
Louise_est_de_retour_Chrystine-Brouillet-vivre-mieux-walmart

Photo: Marcel LaHaye

Plus de 30 ans se sont écoulés depuis la publication du premier roman de Chrystine Brouillet, Chère voisine (prix Robert-Cliche en 1982), dans lequel la vie paisible d’un groupe de voisins, vivant dans le même immeuble de Québec, est troublée par un meurtre. Le roman a été adapté au cinéma en 2011 par le réalisateur montréalais Jacob Tierney sous le titre Good Neighbours, et maintenant Chrystine vient de publier une suite à cette histoire, où l’on retrouve le personnage de Louise: amoureuse des chats, patronne de restaurant, divorcée et… tueuse en série impitoyable. Les mauvaises habitudes de Louise refont surface lorsque son immeuble de Montréal est sur le point d’être mis en vente. Elle n’acceptera pas de perdre le nid douillet qu’elle a créé pour elle et ses chats. Le propriétaire en paie le prix, mais cette mort ne fait que retarder la vente. Elle doit trouver l’argent pour acheter le bâtiment et elle sait où l’obtenir – elle va utiliser toutes les armes de son arsenal pour arriver à ses fins, de la séduction jusqu’au meurtre. Louise a tellement peu de scrupules et d’émotions qu’elle en est fascinante. Est-on sous l’emprise du personnage ou de la romancière? Peu importe, Louise est de retour vaut le détour. – Heather Camlot

Vivre mieux Walmart est ravi de parler avec Chrystine Brouillet à propos du retour de Louise, un personnage qui a marqué l’esprit de ses lecteurs.

Le personnage de Louise est de retour 30 ans après la publication de votre premier roman Chère voisine. Pourquoi avez-vous décidé de relancer les aventures de cette héroïne? 

Il y a deux ans, Jacob Tierney a réalisé un film en anglais. Quand j’ai vu le film, je me suis beaucoup amusée parce que j’ai vraiment aimé ce que Jacob en a fait, même s’il a changé beaucoup de choses. Je trouvais qu’il avait bien respecté l’esprit de mon roman. Je me suis rendu compte que le roman était plus drôle et qu’il y avait beaucoup de thèmes au deuxième degré, alors que je ne m’en étais pas rendu compte au moment de l’écriture. Je me suis demandé ce que Louise était devenue 30 ans plus tard et j’ai tout de suite pensé à faire la suite de Chère voisine.

D’où vous vient votre source d’inspiration pour le personnage de Louise? 

Louise a des défauts; je lui ai prêté mon impatience et mon intolérance vis-à-vis des gens bruyants qui dérangent. Personnellement, je suis incapable de passer à l’acte et de me débarrasser des personnes gênantes, mais Louise en est capable. En fait, j’écris ce roman vraiment comme une comédie. C’est l’histoire d’une femme qui veut vraiment avoir la paix et qui souhaite qu’on la laisse vivre tranquillement avec ses chats. 30 ans plus tard, c’est la même personne et elle est aussi déterminée à préserver son intimité et sa famille. Donc, je sais que c’est une personne dangereuse, mais je la trouve tout de même sympathique.

Entre le premier roman et Louise est de retour, quelles sont les grandes différences et similarités par rapport à votre style d’écriture? 

Les similarités sont dans les personnages de Louise et de Victor, que j’ai repris. J’ai repris la même manière de vivre de Louise. Elle n’a pas changé, même si elle a déménagé. Donc, j’ai gardé beaucoup de faits qui existaient déjà dans Chère voisine. La seule différence est que j’ai ajouté plus d’éléments au niveau de la gastronomie. De mon côté, en 30 ans je me suis davantage penchée sur cet aspect-là et j’ai réalisé que beaucoup de mes lecteurs s’intéressent aussi à tout ce qui touche à la nourriture. Les scènes dans un restaurant me permettent donc de créer des passages où les gens mangent. Et j’ai inclus certaines de mes propres recettes parce que je suis très professionnelle! Je pense que Louise est de retour est un roman où il y a plus d’humour.

Est-ce que vos admirateurs peuvent compter sur une suite à Louise est de retour?

J’ai laissé une porte ouverte à la fin du livre parce qu’honnêtement j’ai eu beaucoup plus de plaisir que j’imaginais à reprendre ce personnage. Il est très probable qu’elle reviendra de nouveau, et ce, bien avant 30 ans.

Vos deux romans Le Collectionneur et Chère voisine ont été adaptés pour le cinéma, espérez-vous que ce roman suive la même voie?

Ça serait formidable! Ça fait partie du rêve, on verra si ça arrivera et on en discutera.

Quel message avez-vous voulu communiquer à vos jeunes lecteurs?

D’être curieux; la curiosité ce n’est pas du tout un défaut, c’est une qualité de s’intéresser à tout ce qui se passe autour de nous. Dans mes romans, les jeunes sont des aventuriers. Ils ont la curiosité de découvrir des gens qui n’ont pas la même origine ethnique qu’eux et ils s’intéressent à l’environnement. Dans la vie, qu’on soit enfant ou adulte, la curiosité peut nous permettre de faire de belles découvertes.

Passionnée de cuisine, vous avez aussi écrit un livre de recettes. Quelle est votre recette préférée?

Mon grand succès c’est un gâteau moelleux au chocolat. Chaque fois que j’en fais à la maison, les gens l’aiment beaucoup. Mon secret est de ne le faire pas cuire très longtemps, alors il reste très mou.

Sur les ondes de la radio, vous parlez de la gastronomie, avez-vous des astuces de cuisine à partager avec les mères occupées? 

Oui, de préparer des choses qu’on peut congeler et qui nous rendent service quand les gens arrivent à l’improviste. Moi, j’ai toujours des noix grillées avec un peu de sirop d’érable que je mets dans un pot et qui se conservent bien. Quand les gens arrivent pour l’apéro, j’ai toujours quelque chose à offrir, c’est pratique! On gagne du temps quand on fait des choses en grande quantité et qu’on les divise en portions.

Vous aimez cultiver votre jardin, quelle activité préférez-vous faire dans votre jardin? 

C’est le potager qui me plaît le plus. J’y plante des fleurs, mais ce sont davantage les tomates qui m’intéressent parce que je les mange. J’en ai plusieurs variétés chaque année dans mon jardin.

À quoi peut-on s’attendre avec votre prochain projet?

Ça ne sera pas un roman. Ce sont des promenades à Québec, sur les traces de la détective Maud Graham que j’ai créé. Ce personnage poursuit des enquêtes dans la ville de Québec. Marie-Ève Sévigny, directrice de La Promenade des écrivains, amène les gens dans les endroits où Maud Graham fait ses enquêtes et dans les endroits où elle va manger. Cette promenade est si populaire, qu’on a décidé de faire un livre autour de cette promenade. Moi, j’ai assuré le côté gourmandise et j’ai écrit les recettes dont il est question dans les enquêtes de Maud Graham. Ensuite, Marie-Ève s’est chargé des promenades d’un point de vue géographique, historique et littéraire. Le livre devrait sortir en juin!

Date de parution: février 2014

Louise est de retour, de Chrystine Brouillet, 14,96 $.

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour pouvoir commenter.